Le génie génétique dans la résolution des problèmes pathologies héréditaires

Le progrès scientifique va de l`avant, le fait que les scientifiques de l'Université de Newcastle ont créé une technologie qui permet d'éliminer les anomalies génétiques rares au long du processus de conception du bébé et en est une preuve. Grâce à cette technologie, les femmes qui sont atteintes d`une telle ou telle maladie génétique, peuvent donner naissance à des enfants en bonne santé.

Les statistiques démontrent que parmi deux cents enfants mis au monde au long d`une année un bébé est porteur de l'ADN mitochondrial muté.Ceci peut provoquer de petits écarts chez l'enfant, généralement. Mais les enfants nés avec de l'ADN déjà endommagé, ont des problèmes physiques graves dans leur vie.

Les spécialistes du domaine ont été chargés de prévenir la transmission de l'ADN endommagé de la mère à l'enfant. Une étude du matériel génétique (de l`ovule et du spermatozoïde) de futurs parents a permis de déceler le noyau contenant l'ADN parental. En retirant le noyau endommagé, les scientifiques ont su, donc, de se débarrasser des mitochondries endommagées.

Ensuite, le noyau extrait est placé au milieu d`ovule sain de donneuse, après l'avoir retiré de son propre noyau et en laissant intact tous les autres composants, y compris les mitochondries. L'embryon qui en résultiaent possèdait les gènes des deux parents et une quantité insignificative de l`'ADN obienu à partir d'un ovule d'une donneuse.

Un enfant né à la suite d'une telle procédure aurait des mitochondries qui fonctioneraient normalement et serai l' héritier de toute l'information génétique du côté de père et de mère.

L'utilisation des résultats de ces expériences génétiques, dans le processus de la fécondation in vitro, est interdite par la loi. Mais les scientifiques ne s`arrêteront pas à cett étape, et dans l'avenir, auront l'intention de mener une étude plus approfondie sur l'efficacité et la sécurité de cette technique.